Projets de Recherche Kaj Blennow – Lauréat 2013

Kaj Blennow, professeur en Neurochimie Clinique à l’Université de Göteborg (Suède), lauréat du Grand Prix Européen de la Recherche 2013

Par ses travaux pionniers sur les modifications du liquide céphalorachidien dans la maladie d’Alzheimer, Kaj Blennow est à l’origine de toutes les recherches sur les biomarqueurs de cette maladie. Il est ainsi le leader européen incontestable des biomarqueurs neurologiques sur la maladie d’Alzheimer.

20130925_-®VdT_544620130925_-®VdT_5202

Remise du Grand Prix Européen de la Recherche 2013 au Professeur Kaj Blennow,
à l’occasion du IXème Gala de la Fondation 

Présentation par Kaj Blennow de son projet de recherche :

La maladie d’Alzheimer est une maladie du cerveau très fréquente qui entraîne des troubles de mémoire importants évoluant à terme vers une démence profonde. Deux types de lésions sont observées au microscope dans le cerveau des patients : il s’agit de plaques amyloïdes et de dégénérescences neurofibrillaires. L’hypothèse prévalente aujourd’hui est que les  plaques amyloïdes (formées par l’accumulation anormale d’une protéine appelée B-amyloïde) sont la cause de la maladie alors que les dégénérescences neurofibrillaires (liées à une modification de protéines intraneuronales  appelées « protéine Tau ») n’en seraient que la conséquence secondaire.
Notre projet cherche à étudier des marqueurs périphériques (dans le liquide céphalo-rachidien) de ces phénomènes cérébraux dans le but de vérifier le bien fondé de cette hypothèse amyloïde. L’idée est que les  anomalies cérébrales  sont reflétées dans ce liquide  qui peut être facilement prélevé par une ponction lombaire. En mesurant régulièrement les biomarqueurs de la maladie dans le liquide céphalorachidien des personnes âgées qui développent la maladie d’Alzheimer, nous espérons savoir quel biomarqueur apparaît en premier, ce qui revient à comprendre quelle lésion cérébrale est la première à apparaître. Ce point est essentiel pour guider efficacement le développement de médicaments et espérer arrêter cette redoutable affection.