LEXIQUE DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

A

Agnosie : Troubles de la reconnaissance des visages, des objets, des sons, des goûts…

Amnésie : Perte partielle ou totale de la mémoire

Anomie : Difficulté à trouver ses mots

Anticorps monoclonal : Un anticorps est une molécule dirigée spécifiquement contre une autre molécule, l’antigène. Un anticorps est dit monoclonal lorsqu’il a été produit par une seule lignée de cellules (le clone). La pureté des anticorps monoclonaux leur permet une utilisation à des fins de diagnostic mais aussi thérapeutiques.

Aphasie : Perte partielle ou totale de la faculté de s’exprimer ou de comprendre le langage parlé ou écrit.

ApoE4 (gène) : Facteur de risque le plus important de la forme sporadique (i.e. forme non-familiale) de la maladie d’Alzheimer. Bien qu’il n’existe pas un processus héréditaire, il semble tout de même exister une prédisposition génétique.

Apraxie : Difficulté à effectuer des gestes concrets.

Atrophie : Perte de volume ou de taille d’une partie de l’organisme. L’atrophie peut toucher un muscle, un organe, un membre ou un tissu. L’atrophie peut être causée par une pathologie ou un trouble associé.

 

B

Banque biologique (ou Biobanque) : Conservation d’échantillons biologiques avec des données associées. Ces banques peuvent mettre leurs ressources à disposition de la communauté scientifique.

Banque de cerveaux : Collection de cerveaux recueillis post-mortem. Financée par la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer, des échantillons sont mis à disposition des chercheurs gracieusement.

Barrière hémato-encéphalique (ou hémato-méningées) : Filtre cellulaire qui assure un rôle de protection du système nerveux central contre des agents pathogènes, des toxines et certaines hormones présents dans le sang. Seuls les nutriments nécessaires au fonctionnement cérébral peuvent passer la barrière hémato-encéphalique.

Base de données tissulaire : Outil permettant de stocker et de retrouver l’intégralité de données brutes ou d’informations en rapport avec des tissus. Ces informations sont en général stockées sur un support informatique.

Biomarqueur (ou marqueur biologique) : Paramètre biologique qui permet de caractériser un état physiologique, un état pathologique, l’évolution d’une maladie ou la réponse à un traitement. La glycémie (taux de glucose dans le sang), par exemple, est un biomarqueur reconnu tant pour caractériser le diabète que pour évaluer l’efficacité des molécules antidiabétiques. Dans le cas d’une pathologie, le biomarqueur s’exprime de manière anormale soit par sa surexpression, soit par son absence. Des biomarqueurs peuvent être utilisés seul ou en association pour évaluer la condition de santé ou de maladie d’une personne.

 

C

Cognitives (fonctions) : Ensemble des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance (mémoire, langage, raisonnement, apprentissage, résolution de problèmes, prise de décision, perception, attention …)

Cohorte : Groupe de personnes présentant les mêmes caractéristiques.

Cohorte (étude de) : Une étude de cohorte consiste à observer la survenue d’évènements de santé au cours du temps au sein d’une population dont les caractéristiques sont définies par l’étude. La population, incluse au démarrage de l’étude, est suivie sur plusieurs mois ou années selon un protocole de recueil de données (examens de santé, interviews, prélèvements biologiques, analyse de dossiers, …) adapté aux objectifs de l’étude.

Cortex associatif : Le cortex associatif désigne les régions du cerveau impliquées dans des opérations complexes de traitement de l’information. Les aires associatives n’ont ni une fonction entièrement sensorielle, ni entièrement motrice, mais plutôt d’intégration ou d’associations de ces informations.

Cortex cérébral : Tissu organique aussi appelée substance grise, recouvrant les deux hémisphères du cerveau sur une épaisseur de quelques millimètres. Le cortex cérébral participe à de nombreuses fonctions cognitives notamment entre autres, certains sens, le langage, les actions volontaires de la motricité et la mémoire. On peut grossièrement diviser le cortex cérébral en cortex primaire et cortex associatif.

 

D

Dégénérescence neurofibrillaire : Accumulation anormale de filaments qui ne sont plus fonctionnels à l’intérieur du neurone, entrainant sa mort. Cette accumulation est due à une modification de structure de la protéine Tau.

 

E

Ergothérapeute : L’ergothérapeute est un professionnel de santé qui fonde sa pratique sur le lien entre l’activité humaine et la santé. Il est l’intermédiaire entre les besoins d’adaptation de la personne et les exigences de la vie quotidienne en société. L’objectif de l’ergothérapie est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace.

EEG (ou électro-encéphalogramme) : Examen qui permet l’enregistrement de l’activité cérébrale.

 

F

Fonctions cognitives (voir Cognitives)

 

 

H

Hippocampe : structure du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale.

 

 

I

IRM (ou imagerie par résonance magnétique) : L’IRM est une des techniques d’imagerie médicale. Elle permet de visualiser avec une grande précision les organes et tissus mous, dans différents plans de l’espace. Il est ainsi possible de déterminer la position exacte de lésions autrement invisibles sur les radiographies standards, l’échographie ou le scanner.

 

M

Marqueur biologique (voir Biomarqueur)

MDPH (Dossier) : Le dossier MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) est un dossier de reconnaissance et de compensation du handicap. Il est indispensable pour permettre d’établir les meilleures recommandations pour votre accompagnement et de décider de vos droits notamment en matière de prestations financières et d’orientation.

Mnésique : Qui se rapporte à la mémoire.

Mnésiques (Troubles) : Troubles de la mémoire ancienne ou récente qui entrainent une difficulté (voire impossibilité) à enregistrer un souvenir, à le conserver sur le long terme ou à le récupérer pour le réutiliser.

 

N

Neuromédiateur (ou Neurotransmetteur) : Substance chimique fabriquée par l’organisme et qui assure la transmission des messages d’un neurone (cellule nerveuse) à l’autre. Cette substance libérée par un neurone lors d’une stimulation se fixe à un récepteur sur un autre neurone, ce qui entraîne la transmission de l’influx nerveux, ou à un récepteur sur une cellule cible, ce qui entraîne divers effets dans un organe.

Neurone : ou cellule nerveuse, est une cellule excitable constituant l’unité fonctionnelle de base du système nerveux.

 

P

Paraphasie : La paraphasie est un trouble du langage qui se traduit soit par le fait d’utiliser un mot pour un autre, soit par le fait de modifier un mot en transformant un ou plusieurs son(s) par adjonction, substitution ou omission.

Peptide : Un peptide est une substance chimique constituée d’un faible nombre d’acides aminés (de deux à quelques dizaines). L’ensemble de plusieurs peptides donne une protéine.

Physiologique : Qui concerne le fonctionnement d’un organisme vivant, d’un organe, d’un système organique ou tissulaire particulier.

Plaques amyloïdes : elles sont formées par l’accumulation anormale d’une protéine dite « β-amyloïde ». Elles provoquent un dysfonctionnement des neurones environnants puis, la mort neuronale.

Protéine Tau (voir Tau)

 

R

Recherche clinique : recherche centrée sur le patient, qui vise à mieux comprendre les maladies, à valider de nouveaux marqueurs diagnostiques et à évaluer les nouveaux médicaments prometteurs.

 

S

Sporadique : Qualifie ce qui touche seulement quelques individus au sein d’une population, cas par cas, sans qu’il se forme une chaîne de transmission continue.

Substance grise : La substance grise du cerveau contient les corps cellulaires des cellules nerveuses (neurones), elle constitue le cortex cérébral. Les structures de la substance grise traitent l’information provenant des organes sensoriels ou d’autres régions du cerveau constituées de substance grise.

Synapse : Une synapse est une zone de communication entre un neurone et une autre cellule excitable (nerveuse ou musculaire). Cette communication se fait par l’intermédiaire des neurotransmetteurs.

 

T

Tau (Protéine) : La protéine à l’origine de la dégénérescence neurofibrillaire caractéristique de la maladie d’Alzheimer.

TEP (ou  Tomographie par Emission de Positons) : La TEP est une des techniques d’imagerie médicale. Elle permet un examen à visée diagnostique, reposant sur la détection de positons produits par une substance radioactive administrée au patient par voie intraveineuse. La TEP fournit une image précise de l’activité cellulaire à l’intérieur du tissu observé.

TEP-IRM : un  appareil de neuro-imagerie  qui fusionne les deux meilleures technologies de la médecine nucléaire (TEP – ou PET en anglais – et IRM), pour donner une imagerie médicale quasi-parfaite du patient.



Pour aider les malades, aidons les chercheurs !