Maladies apparentées à la maladie d’Alzheimer

Il existe d’autres maladies neurodégénératives qui possèdent des symptômes communs à ceux de la maladie d’Alzheimer mais dont l’origine et le traitement sont différents. Il est important pour les médecins de reconnaitre ces maladies apparentées afin de pouvoir y répondre par des soins et un traitement adaptés. Toutefois ces maladies restent rares, comparées à la maladie d’Alzheimer.
Voici une présentation rapide des maladies neurodégénératives, apparentées ou non à Alzheimer, identifiées à ce jour :

La Démence Fronto-Temporale (DFT): troubles du comportement (irritabilité, agressivité) et désinhibition du comportement. Difficultés exécutives de gestion : initiation et planification des tâches. Moral perturbé et/ou anxiété.

Démence à Corps de Lewy (DCL) : troubles visuels et spatiaux, hallucinations visuelles, troubles exécutifs, troubles de l’attention et troubles moteurs de type parkinsonien.

L’Aphasie Primaire Progressive (APP) : troubles du langage massifs, de l’expression (articulation, capacité à trouver ses mots) ou de la compréhension.

L’Atrophie Corticale Postérieure (ACP) : perturbations visuelles et/ou spatiales, parfois difficultés de calcul, d’écriture et de production des gestes.

Démence Sémantique (DS) : perturbation des connaissances dites générales : mémoire et langage.

Démence de Parkinson (stade dégénératif de la Maladie de Parkinson) : perte de motivation, troubles moteurs (rigidité, lenteur des mouvements, tremblements et troubles de l’équilibre), difficultés exécutives, anxiété et/ou moral perturbé.

Dégénérescence Cortico-Basale (DCB) : troubles moteurs parkinsoniens, troubles de la production de gestes, troubles exécutifs et parfois un ressenti de « main capricieuse » (réflexe de préhension non contrôlable).

Paralysie Supra-nucléaire Progressive (PSP) : perturbation du contrôle visuel (regard fixe), troubles moteurs parkinsoniens, ralentissement de la pensée, troubles du comportement, troubles exécutifs et de l’attention.

Non apparentée à Alzheimer, la Maladie de Huntington est une maladie neurodégénérative génétique et héréditaire. Elle se déclare généralement vers 40-50 ans. Elle est marquée par des troubles du comportement (sensibilité émotionnelle, agressivité), des troubles moteurs (mouvements anormaux, troubles de la posture), langage articulé (non fluide), perturbations exécutives et attentionnelles majeures.

Ces maladies relativement rares nécessitent des consultations spécialisées dans des centres tels que l’IM2A (Centre de référence des Maladies Rares- Hôpital la Pitié-Salpêtrière, Paris).



Pour aider les malades, aidons les chercheurs !