PREVENTION

Dans l’attente d’un traitement curatif, les chercheurs s’intéressent aussi aux facteurs protecteurs du déclin cognitif et de la maladie d’Alzheimer.

Les grands facteurs déjà identifiés comme pouvant être protecteurs sont, entre autres :

  • avoir une alimentation saine (de type régime méditerranéen),
  • pratiquer une activité physique régulière,
  • éviter de fumer,
  • traiter une hypertension artérielle,
  • faire fonctionner ses neurones : acquérir de nouvelles connaissances, multiplier les activités intellectuelles et développer ses relations avec les autres

Selon plusieurs études, l’apparition des symptômes de la maladie d’Alzheimer pourrait être retardée dans 50% des cas grâce à une prévention de certains facteurs de risques. En savoir plus

D’autres facteurs environnementaux restent peut-être encore à découvrir (pollution atmosphérique, par exemple), cela fait entre autres partie des enjeux de la recherche.



Pour aider les malades, aidons les chercheurs !