ALZHEIMER : LA PREVENTION UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE MAJEUR

15 mars 2021

La Semaine du Cerveau débute aujourd’hui. L’occasion pour la Fondation Recherche Alzheimer de sortir l’édition 2021 de son petit Guide de la Santé du Cerveau, enrichie de nouveaux articles.

Le cerveau commence à vieillir à partir de 30 ans et le vieil­lissement s’accélère à partir de 60 ans. Il est donc important d’acquérir de bonnes habitudes le plus tôt possible pour retarder ce phénomène et maintenir son cerveau en bonne santé et il n’est jamais trop tard pour s’en préoccuper !

Un cerveau riche de connexions, stimulé, bien oxygéné, sera mieux à même de maintenir ses capacités face aux agressions du vieillissement et des maladies neurodégénératives. Dans l’attente d’un traitement réellement efficace et spécifique de la maladie d’Alzheimer, les chercheurs s’intéressent depuis plusieurs années à la prévention et identifient plusieurs facteurs de risque modifiables de déclin cognitif. Des facteurs de risque cardiovasculaires sont par exemple associés à une expression plus fréquente de la maladie. D’autres facteurs sont également étudiés, comme la sédentarité, le manque d’activité intellectuelle, les mauvaises habitudes alimen­taires, le manque de sommeil ou encore, de faibles interactions sociales. Concrètement, 40% des cas de dépendance liés à des déficits cognitifs dans le monde seraient attribuables à ces facteurs de risque modifiables. Ainsi, un meilleur accès à l’information et à la prévention permettrait d’éviter un très grand nombre de cas.

Le Guide de la Santé du Cerveau est gratuit et accessible à tous, à télécharger sur le site alzheimerprevention.info

 

DOCTEUR OLIVIER DE LADOUCETTE

PSYCHIATRE ET GÉRIATRE

PRÉSIDENT DE LA FONDATION RECHERCHE ALZHEIMER