Bart de STROOPER

Le Grand Prix Européen de la Recherche a été attribué cette année au Professeur Bart de Strooper qui a fait toute sa carrière à l’Université de Louvain et dirige parallèlement le Centre de Recherche sur les démences à l’UCL de Londres. Sa contribution scientifique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer est majeure : il a contribué à la mise en évidence des mutations du gène de la préséniline à l’origine de la majorité des formes génétiques de la maladie. Il a également précisé le rôle des enzymes (les gamma et beta secrétases) dont l’activité aboutit à la genèse du fragment beta-amyloïde, l’un des acteurs majeurs de la pathologie de la
maladie d’Alzheimer. Mais son apport scientifique, essentiel à la connaissance de la physiopathologie de la maladie d’Alzheimer, ne s’arrête pas là puisqu’il a également montré le rôle de certaines enzymes, appelées kinases, dans la genèse de certaines formes de maladie de Parkinson. C’est donc un grand chercheur dans le domaine de la recherche fondamentale qui a été honoré cette année par le Grand Prix de la Fondation