NOTRE VISION

Avec la mobilisation de tous, notre génération peut vaincre Alzheimer ! Seule la  recherche médicale permettra d’atteindre cet objectif, par la mise au point de traitements efficaces. Pour cela, l’implication de tous les acteurs est nécessaire : chercheurs, patients, donateurs et grand public. Notre fondation a pour mission de soutenir la recherche sur la maladie d’Alzheimer et concentre son action sur la recherche clinique, autour du patient, pour améliorer le diagnostic et développer des voies thérapeutiques. line-lien   En savoir plus sur notre vision

NOS ACTIONS

La Fondation pour la Recherche sur Alzheimer donne un nouvel élan à la recherche en finançant des projets qui associent innovation et excellence scientifique autour de 3 axes prioritaires : soutenir le Pôle d’Excellence de la Pitié-Salpêtrière, accélérer les synergies au niveau européen, donner les moyens aux chercheurs français et étrangers : acquisition de matériel de haute-technologie, mise à disposition de bases de données et de banques biologiques issues des cohortes de patients.

Découvrez nos actions    line-lien


VIVRE AVEC ALZHEIMER 

L’évolution de la maladie d’Alzheimer provoque progressivement une atteinte des fonctions cérébrales de la personne malade, qui vient perturber sa vie quotidienne et celle de son entourage familial. Pour mieux comprendre les malades et comment les aider, voici des articles rédigés par le Docteur Olivier de Ladoucette, psychiatre, gérontologue et président de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer.

line-lien-blanc En savoir plus line-lien-blanc



SE MOBILISER

Vous pouvez agir aux cotés de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer, en participant à un évènement à notre profit, en mettant en place auprès de vos proches une collecte, ou en intégrant un protocole de recherche

line-lien  En savoir plus  line-lien




NOS CHERCHEURS TEMOIGNENT

Chers amis,

La maladie d’Alzheimer est un véritable enjeu de santé publique. Les équipes de chercheurs se battent au quotidien pour trouver les solutions qui, demain, permettront de stopper la maladie d’Alzheimer. Cette recherche est capitale, elle doit être au cœur de l’action pour les malades et leurs familles car seule la recherche permettra de vaincre Alzheimer. Grâce à votre aide, grâce au financement de la recherche nous pouvons développer des projets porteurs d’espoir. Je compte sur votre soutien. Pour aider les malades, aidons les chercheurs !

Professeur Bruno Dubois Professeur de neurologie Directeur de l’IM2A Président du comité scientifique Fondation pour la Recherche sur Alzheimer

ACTUS

Du 19 au 30 septembre, opération « une orchidée pour la mémoire » dans tous les magasins E.Leclerc de France


Opération Orchidée 2017

 RESEAUX SOCIAUX

 

►DIAGNOSTIC : VERS UN TEST RETINIEN

Il y a quelques temps, nous vous parlions d’un test salivaire comme un possible outil du diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer.

L’Institut de la Mémoire et de la Maladie d’Alzheimer (IM2A), en collaboration avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) et de la compagnie de neurosciences NeuroVision Imaging, met en place un protocole de recherche afin de développer un nouvel outil de diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer.

Le Professeur Harald Hampel, titulaire de la Chaire AXA-UPMC « Anticiper la Maladie d’Alzheimer », est l’investigateur principal de cette étude.

Pour rappel, la maladie d’Alzheimer est caractérisée par le dépôt en plaques d’une protéine anormale dans le cerveau, la protéine amyloïde. Le diagnostic du vivant du patient est pour le moment probabiliste, la certitude n’étant établie qu’en post-mortem après autopsie du cerveau. L’IM2A, l’ICM, et NeuroVision Imaging proposent une étude annexe à la cohorte Insight afin de tester un modèle de détection des plaques amyloïdes par l’intermédiaire de la rétine. La finalité est de détecter les changements amyloïdes de façon précoce chez les personnes à risque de développer la maladie d’Alzheimer.
La rétine est une fenêtre directe pour la surveillance des maladies du cerveau. En effet, les yeux, plus précisément la rétine et le nerf optique, sont des extensions directes du cerveau connectées aux lobes occipitales (région du traitement visuel). L’hypothèse motivant ce projet stipule que les plaques amyloïdes apparaitraient d’abord dans les yeux avant de coloniser le cerveau. On comprend alors bien l’intérêt d’un tel projet qui bénéficierait de plusieurs avantages :
- Technique peu contraignante pour le patient ;
- Dépistage de la maladie avant l’apparition de l’atrophie cérébrale et des symptômes ;
- Mise en place précoce de traitement ;
- Possibilité de définir cet examen comme régulier chez les personnes âgées en tant qu’outil de dépistage.

Ce protocole s'inscrit dans une démarche d'innovation de la recherche pour le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer porteuse d'espoir pour le développement de traitements efficaces au stade pré-symptomatique.

La Fondation pour la Recherche sur Alzheimer soutient les travaux du professeur Harald Hampel.
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Toutes nos publications

Diagnostic #Alzheimer : vers un test rétinien ? https://t.co/QOpME5A5DK

Tous nos tweets