21 septembre, journée mondiale Alzheimer

11 septembre 2020

Singulière époque que la nôtre. La planète est ébranlée par une épidémie qui affecte la santé de beaucoup et le quotidien de tous.

Concentrés sur la nécessaire lutte contre ce nouveau virus et bombardés d’informations sur son évolution, nous ne pouvons ni devons baisser la garde face aux fléaux qui, massivement, affectent nos société et nos proches.

La journée mondiale de la maladie d’Alzheimer du 21 septembre incarne ce rappel à l’ordre, moment fort de mobilisation pour soutenir la lutte contre la maladie et plus particulièrement la recherche médicale. 

Nous savons que les acteurs impliqués dans ce combat: familles, soignants, chercheurs et citoyens investis restent conscients de l’enjeu. 
Cette année, nous abordons cette journée mondiale avec de bonnes nouvelles, réellement porteuses d’espoir. 
L’une de celles-ci concerne l’ « Aducanumab ». En effet, les autorités de santé des Etats-Unis (FDA), viennent d’accepter la soumission de demande de mise sur le marché américain de ce candidat médicament prometteur.
Cette étape témoigne de la vivacité de la recherche et constitue une satisfaction pour la communauté scientifique qui demeure optimiste.
 
Si, enfin, un traitement se profile à l’horizon, il sera efficace sur certaines populations, à un stade très précoce de la maladie.
Faute de maitriser, à ce jour, une réponse thérapeutique absolument « satisfaisante », la prévention de la maladie demeure donc un enjeu majeur de santé publique. 

Les études démontrent qu’1 cas sur 3 de maladies d’Alzheimer pourrait être évité grâce à une prévention adaptée. La Fondation, vous le savez, contribue à mettre en lumière les différentes habitudes et démarches vertueuses à généraliser en ce sens et s’attache, chaque  jour, à diffuser l’information auprès du public.

La journée du 21 septembre, précieuse caisse de résonance, constituera une nouvelle opportunité pour faire entendre ce message fondamental.

Sur le socle de notre travail de nombreuses années: les équipes d’excellence, les méthodes et les pistes de recherche sont structurées et opérationnelles. Nous devons plus que jamais nous mobiliser pour accélérer les découvertes. C’est pourquoi la Fondation, dans un contexte économique et sanitaire complexe, redouble d’efforts pour financer toujours plus de projets de recherche ambitieux.

Notre stratégie se déploie selon 3 axes clairs :

– mieux comprendre les mécanismes en jeu dans la maladie pour tenter de les bloquer;

– diagnostiquer la maladie le plus précocément possible;

– développer de nouveaux traitements.

Votre soutien et les résultats prometteurs de la recherche constituent les moteurs de cette course à la guérison, de ce combat contre la maladie qui ne doivent s’arrêter qu’à la victoire en laquelle nous croyons davantage chaque jour.

Dr Olivier de Ladoucette 

Président de la Fondation Recherche Alzheimer